SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L'ENVIRONNEMENT

Nous sommes le

Fontaine à Blainville-sur-l'Eau
Lavoir à Damelevières
Préau à Mont-sur-Meurthe
Fontaine à Rehainviller
47 Route de Blainville
54360 DAMELEVIERES
Tél 03 83 71 16 60
sie-blainville-damelevieres@orange.fr

DE BLAINVILLE-SUR-L'EAU / DAMELEVIERES

 

 

Accueil / Pratique & utile / Quelques conseils :

 

Compteur d'eau

Pensez à protéger votre COMPTEUR d'eau en hiver :

Si votre compteur se trouve dans un local non chauffé (garage, cave, ...), protégez-le contre le gel grâce à des matériaux isolants (laine de verre, laine de roche, polyuréthane, polystène, ...). Si vous devez vous absenter longuement, fermez le robinet avant compteur et vidangez votre installation.

Protégez également vos conduites d'amenée d'eau (chaude ou froide) en les enveloppant, par exemple, de manchons d'isolation.


Changez vos BRANCHEMENTS d'eau (PLOMB ou acier galvanisé) :

Une réfection avec un tuyau en polyéthylène ou pvc est fortement conseillée. En effet, la corrosion constatée sur les branchements en acier galvanisé peut apporter des désordres : eau colorée, particules, ... ainsi que générer des fuites et altérer le goût de l'eau.

Quant aux branchements en plomb, la règlementation prévoit qu’en 2013 la teneur maximale en plomb autorisée dans l’eau potable soit abaissée à 10 microgrammes par litre ; une norme désormais mesurée au robinet du consommateur. Les pouvoirs publics cherchent ainsi à supprimer toutes les sources d’exposition au plomb, pour améliorer la santé publique sur le long terme, particulièrement celle des jeunes enfants.

Tuyau en plomb


La toxicité du plomb

Les enfants, particulièrement ceux âgés de moins de 6 ans, constituent la population la plus exposée au risque d’intoxication par le plomb. A cela, plusieurs raisons :

  • pendant les premières années de sa vie, l'enfant porte spontanément les mains et les objets à la bouche. Dans certaines conditions, ce comportement peut aller jusqu'à l'ingestion de particules non alimentaires telles que des écailles de peintures. Ces dernières peuvent être très riches en plomb, en particulier dans l'habitat ancien ;
  • près de 50 % du plomb ingéré passe dans le sang (10 % uniquement chez l'adulte) ;
  • pour une même imprégnation, les effets toxiques du plomb sont plus importants et plus sévères que chez l'adulte, en raison du processus de développement cérébral ;
  • le plomb passe la barrière transplacentaire et l'intoxication peut commencer dès la vie intra-utérine.

Chez l'enfant, l'absorption de plomb peut entraîner des troubles à l'acquisition de certaines fonctions cérébrales supérieures, et au-delà un ralentissement de la croissance. Sur le plan somatique, il peut être constaté des anémies et des troubles neurologiques sévères (encéphalopathies) en cas de fortes intoxications.

Chez l'adulte, la pathogénicité du plomb peut être responsable de douleurs abdominales, de troubles neurologiques, d’anémie et peut être à l'origine d'une hypertension artérielle franche.

Au moment de la grossesse, le plomb éventuellement stocké dans les os de la mère antérieurement exposée est relargué dans le sang et contamine le fœtus, puis se retrouve dans le lait maternel et contamine le nourrisson pendant la période d’allaitement.


Les FUITES d'eau

L’eau perdue par fuite dans la maison est une perte pure pour le particulier car c'est de l'eau payée qui n'a pas été utilisée.
Même si l’eau potable est un produit bon marché pour la boisson comparé aux eaux de source ou minérales, la facture d’eau représente souvent une dépense de l’ordre de près de 700 € par an pour un ménage de 4 personnes.


Pour limiter les fuites entre le compteur et la maison :

Robinet fuyant
  1. Contrôler son compteur et comparer ses consommations :
    Il suffit de faire un contrôle régulier (deux fois par an au minimum) de sa consommation à partir du compteur d’eau en relevant, le soir, l’index figurant sur le compteur puis en le relevant à nouveau le matin avant toute consommation d'eau. Si vous n'avez pas utilisé d'eau pendant la nuit, il ne doit pas y avoir d'écart d'index. S'il s'avère qu'il y a une différence, vous avez une fuite.
    Pour info, votre facture d'eau fait apparaitre ma consommation des années précédentes. Si vous constatez une augmentation alors que rien ne l'explique (même nombre de personnes, mêmes usages), vous devez vous interroger et faire des contrôles de compteurs fréquents.
  2. Contrôler son installation d’arrivée d’eau :
    Ce contrôle est particulièrement important pour les maisons anciennes, où les tuyaux sont en acier avec des risques de corrosion et donc de fuite, notamment dans les terrains sablonneux acides. Une réfection avec des tuyaux en polyéthylène flexible est donc indispensable.
    De l’humidité anormale à la surface du sol doit vous alerter, il peut s’agir d’une fuite. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel

Pour limiter les fuites dans son logement :

  • Un robinet qui goutte gaspille 5 à 20 m3 par an ! Cette goutte ne semble peut être pas bien grosse, mais un goutte à goutte c’est près de 96 litres d’eau perdue par jour ! Combien coûterait sa réparation ou tout simplement le changement du joint ?
  • En ce qui concerne la chasse d’eau, c’est encore pire : une chasse d’eau peut fuir de 600 litres par jour, soit la consommation d’une famille de 4 personnes. Elle n’est pas toujours visible, car le filet d’eau glisse sur la paroi. Pour vérifier si sa chasse ne fuit pas, il suffit de faire tomber un peu de liquide alimentaire coloré et de voir si ce liquide est dilué ou non par un filet d’eau à l’arrêt.
    La réparation d’une chasse d’eau est généralement simple :
    Le cas le plus simple est celui où le flotteur reste coincé en position basse, provoquant un débordement il suffit généralement d’ouvrir la cuvette et de voir pourquoi il coince (mauvaise position du robinet de chasse ou du robinet à clapet sur son siège, tiges de levage tordues ou mal alignées).
    Le joint entre le dispositif de chasse et la cuvette peut être détérioré : il suffit alors de le changer pour quelques centimes d’euros.
    Enfin, un problème de mécanisme peut survenir et il faut alors changer le mécanisme.

A titre informel, consommation d'eau des ménages : (source ADEME)

  • Bains et douches : 39 %
  • WC : 20 %
  • Lessive : 12 %
  • Vaisselle : 10 %
  • Cuisine : 6 %
  • Arrosage, lavage voiture : 6 %
  • Divers, nettoyage : 6 %
  • Boisson : 1 %